• 13 JANVIER 2010

     CANAL DE PANAMA

    Faut le faire, on s`est levé a 5 heure du matin pour voir comment ça se passe pour rentrer dans le canal, il faisait tellement noir qu`on voyait rien, mais on n était pas tout seul, on nous a servi des Brioches Panaéimiennes ,une sorte de beignet  fourré avec de la crème patissière, c est très bon, le cochon en a mangé deux.

    Le canal est une fourmilière de bateau ,ils en passent  autour de 10,000 par année,surtout    pétroliers, il faut réserver son passage au moins un an d avance.

    http://picasaweb.google.com/carriermarion/VoyageHiver2010ARUBA?feat=directlink

     


    votre commentaire
  • Aruba    ,

     

     

    pas tellement de choses a dire, sauf que c est la capital du diamant des Antilles et comme nous n avons aucun intérêt, on a déambulé à travers la ville, après deux heures était revenu au bateau ,demain journée sur le bateau

    http://picasaweb.google.com/carriermarion/ARUBA13JANVIER2010?feat=directlink

     


    votre commentaire
  • Enfin nous sommes partis et nous sommes tres contents d etre a Fort Lauderdale meme si la température est autour de 16 degré centigrade, c est certainement mieux que - 10 defré a Motréal et ceci est pratiquement un orgasme Y A PAS DE NEIGE COLICE, Pierre et Sonis sont venus nous chercher a l aéroport ,nous n étions pas en retard ,Delta fut a l heure,

    Aujourd hui on a passé la plus grande partie de la journée avec elle,les deux femmes ont magasiné et c est moi qui a dépensé pour m acheter un peu de linge,les quelques kilos de trop m obligent a changer un peu ma garde robe,

    Ce soir on a mangé sur le bord de la mer et c est une petite québecoise de Trois -riviere qui nous a servi,,et c est elle qui a pris cette photo, on a bu une bouteille de vin 50 % moins chere, et les calemars etaient bien bons.

    http://picasaweb.google.com/carriermarion/FOTLAUDERDALE8JANVIER2010?feat=directlink


    votre commentaire
  •  Visiter une ville quand il pleut c est pas fort,malgré tout ces deux petits villages ont gardé cet aspect typiques de la Nouvelle Angleterre,maisons tres propres,couleurs variées en bois des maisons,bateau de pecheur un peu partout dans ces deux petits ports naturels,toutefois avec la pluie on a visité en voiture en revenant sur la route on a meme eu de la neige dans les montagnes du Maine.

    http://picasaweb.google.ca/carriermarion/KENNEBUNTOGUNQUIT13OCTOBRE2009?feat=directlink


    votre commentaire
  • En attendant nos hotes qui arriveront seulement vers 17 hre de Mtl, on a decidé de se promener autour de Boston et rien de mieux que d aller par ce beau dimanche apres midi dans le nord de Boston pour visiter ces deux charmants village.

    Salem en fait tient de sa popularité a cause du massacre de 27 femmes innocentes ,mais brulées,comme sorciere,le village profite de ce fait pour attirer les touristes,a notre visite tout allait bon train,le musée de Frankestein,le musée des supplices,les décorations de l Halloween,tout pour attirer les enfants et les parents a faire la fete ,il faut avouer que tout est tres bien organisé dans un atmosphère bon enfant.

    Marblehead,le joyau des maisons tres bien entretenues du 18 ieme et 19 ieme siecle,c est un village qui a su garder sa beauté et sa chaleur d entan.

    De retour a la maison de nos hotes nous avons quitté Boston pour partir a la course vers Kennebunk et Ogunquit et nous avons dormi à PERKINS COVE ,le prix du motel nous a couté un bras,mais le decor en valait la peine,tous les hotels de l endroit sont a rabais sauf cet hotel .            

    http://picasaweb.google.ca/carriermarion/SALEMMARBLEHEAD12OCTOBRE2009


    votre commentaire
  • Le gardien du metro nous avait dit d aller a Harvard en ce dimanche pour la foire,on l a ecoute et quel plaisir ce fut d aller la et de profiter de cet atmosphere bon enfant

    Dans un premier temps on a visite Harvard avec un guide et on nous a raconte la petite histoire de cet universite avec des anecdotes pas pique des vers.                

    On en a profite pour achete des T SHIRTS aux enfants et finalement pour 4 petits enfants on en a achete 6,cherchez l erreur.Ce fut une magnfique journee,remplie de rire .

    De retour a la maison on a fait nos comptes et Francine fut tres contente de fouiller dans mon portefeuille et de prendre mon argent pour me payer,une chance que je me suis appecu de cette petite erreur;car un peu pls je me faisais baiser de 125 dollars US,On en a bien ri.,

    http://picasaweb.google.ca/carriermarion/HARVARD11OCTOBRE2009?feat=directlink


    votre commentaire
  •             fut la visite du FINE ART MUSEUM ET Nicole et moi on est alle voir les impressionistes francais et meme americains on en a eu pour un bon deux heures,il y a aussi un peintre americain Sergeant qui nous a royalement impressione.

    On a mangé dans le centre ville,on s est encore régale avec du  homard et lobster rolls ,on manque peut etre d imagintion ,mais c est la ville pour en manger des bons


    votre commentaire
  • Comme tous les voyages antérieurs nous voulons faire part de ce qui nous a paru différent de notre culture qué

    bécoise et canadienne:

    1. LE PAYS   Absolument magnifique, avec des paysages complètement différents.  Au nord, c'est la jungle, près des magnifiques chutes d'Iguazu et les forêts de cactus et incroyables montagnes de la région de Salta.   Le pays est bord à l'ouest par le cordillière des andes, ce qui donnent de magnifiques paysages.  Au sud, c'est l'antartique et les incroyables glaciers de la Patagonie.  l'Argentine, c'est 30 millions d'habitants dans un immense territoire.   Pour le visiter, il faut toujours prendre l'avion à partir de Buenos Aires.  La moitié de la population vit à Buenos Aires,  Une très belle ville avec beaucoup d'immeubles d'influence italienne et Haussmanienne, mais qui aurait besoin d'un bon programme d'infrastructures et de rénovation car beaucoup de ces beaux immeubles sont laissés à l'abandon. Nous avons vu plusieurs ilots de pauvreté ou apparemment, il vaut mieux ne pas s'y promener le soir. 
    2. LES GENS    Les Argentins sont affables, cordials et très serviables.  Ils nous offrent de l'aide spontanément, essaient de parler anglais ou s'ajuste très bien à notre espagnol laborieux.  C'est très surprenant de les voir se promener avec leur thermos d'eau chaude sous le bras et leur tasse de maté.  (le maté, c'est un mélange d'herbes, genre tisane).  Les femmes ont presque toutes les cheveux très longs, ne se maguillent pas et s'habillent à l'américaine. Mais les hommes en voiture conduisent comme des fous, ça rend malade
    3. LES LIEUX    Nous demeurons dans un quartier cossu.  Des grosses maisons, très cloturés avec grillages aux fenêtres, protégés par des systèmes d'alarme.  En plus, dans tous ces quartiers,  il y a des guérites avec guardiens sur les coins de rue payés par les proprios du quartier.   L'eau est une denrée rare ici, les maisons ont toutes des immenses réservoirs sur les toits.  Chaque propriétaire est responsable de son trottoir , c'est donc assez hétéroclite d'une résidence à l'autre.  Les poubelles sont des paniers ajourés montés sur un pilier assez haut pour se protéger des chiens errants. Et partout dans la ville et les quartiers, il y a des promeneurs de chiens, parfois avec une dizaine.  Beaucoup de vieilles voitures pas toujours bien entretenues et un nombre incroyable de vieilles 2 chevaux.
    4. LA CUISINE ARGENTINE    La viande est incroyablement bonne parce que biologique.  L'agneau de la Patagonie vit dans les paturages naturels de la cordillière des Andes, le boeuf dans les grandes plaines de la Pampa.  Et le prix; à ne pas y croire, un filet mignon chez le boucher à 9$can le kilo.  Alors ici, on mange de la viande.  le dimanche, tout le monde fait BBQ au charbon.   Les argentins sont friands d'abats (ce qui nous rebute encore)  Cependant, la cuisine ici n'est pas très raffinée, mais les empanadas sont délicieux. 
    5. LE TRAIN ;RETIRO/LUCILLA.        

                            Ça dure environ 30 minutes et pour 70 % du trajet,i l y a des tennis,des terrains de foot,des parcs pour faire pisser les chiens et les humaisn,il y a aussi des Favelas a l entrée de Buenos Aires entre les voies ferrées.

                           En plus il y a dans le train tous ces vendeurs ambulants de toutes les peccadilles; des bas, du chocolat, des barres tendres, des épingles a cheveux, de la liqueur douce, des crayons, des boites pour les CD, ETC ETC

    Sans compter les chanteurs et les joueurs d  `instrument de musique de tout accabit.incluant même des handicapés,il n y a aucune femme toutefois que exercent le metier


    votre commentaire
  •  beauté , levés à 6 hre 30 et 7 heures de bateau, mais ça valait le coup et le coût,

    Voir ces glaciers, rien de plus impressionnant, on en a vu en Suisse, mais ce n'est pas comparable tellement ceux d Argentine sont grandioses.  Tous descendent vers le lac Argentino, le plus grand de ce pays, et les glaciers sont d'immenses mers de glace.  Upsala a une hauteur de plus de 90 metres.  La glace se romp et tombe dans l eau, c'est ainsi que se forme d'immenses Icebergs qui dérive sur le lac.  C'est un spectacle époustouflant.

    Les premiers que nous avons vus étaient assez gros pour nous, les non connaisseurs, mais notre surptrise fut d'autant plus grande quand, notre bateau qui n'était pas une chaloupe a du en contourner des plus gros que lui.

    Nous avons eu la chance de voir un immense Iceberg qui s'était retourné sur lui même et ainsi, la surface apparante était comme du crystal de verre, d'une magnifique couleur bleue, c'était extraordinaire, fabuleux.

    PHOTOS (LES TROIS GLACIER)

    http://picasaweb.google.ca/carriermarion/LES3GLACIERS20ET21SEPTEMBRE2009?feat=directlink


    votre commentaire
  • Que de splendeur,ça dépasse l entendement,c est grandiose, ,cet endroit fait partie du patrimoine de l humanité depuis 1980 et le merite très bien,après Iguazu ,c est un endroit qu il faut absolument aller voir,

    Aucune description ne peut etre assez forte pour demontrer ce que nous avons vu,ça valait le coût et le coup.

    Ce soir on a mangé de la viande sur la BBQ (une parilla) à volonté pour 40$ canadiens au restaurant RICKS, en plein centre de El Calafate, on a marché en revenant à notre hotel pour digérer un peu hihihihi

    PHOTOS (PERITO MORENO)

    http://picasaweb.google.es/carriermarion/GLACIERPERITOMORENO19SEPTEMBRE2009


    votre commentaire
  • On prend l'avion a 15,00 hre et on espère qu'il va faire moins froid qu à Ushuaia, ou on a gelé comme des crottes, on tousse et on renifle tous les deux. On a acheté un sirop et depuis on a la diarhée, pourtant c'était marqué sur la bouteille comme effets secondaires, mais on les a lu aprés.

    La ville de Calafate est toute petite (25,000 habitants) mais très propre, le nom vient du fait qu il y a dans la région un arbuste qui a une fleur jaune à cet epoque et un fruit violet que les gens consomment à l automne

    .

    Nous avons mangé dans un resto recommandé par le GO et c'était tel que décrit. très bonne ambiance dans un décor d'une vieille grange redécorée de fond en comble, on a rencontré un américain CEO d une agence de voyage a travers le monde dont le siège social est a Boston et nous sommes invités à le rencontrer lors de notre séjour à Boston cet automne.

    PHOTOS LIENS AMIS (EL CALAFATÉ(cuisinier a l oeuvre)

    http://picasaweb.google.es/lh/photo/O1oFjrq_3oHyqO-xU0RdkA?feat=directlink


    votre commentaire
  • De Buenos Aires pour se rendre à Colonia de Sacramento, patrimoine de l'humanité de l'UNESCO, ça prend une heure seulement avec le bateau rapide.

    Autant nous avons détesté Valporaiso, autant on a aimé cette petite ville de l'Uruguay de 25,000 habitants.  Les maisons sont de style Espagnole ou Portugaise; car cette ville a appartenu tour a tour à ces deux puissances coloniales.        

    Il ont très bien conservé ou rénové les maisons de cette époque, ce qui fait le charme de cette très belle petite ville.   On a envie de s'y installer et d'y vivre, beaucoup de petits restos sympatiques et des artisans.   Nous avons appris la différence entre les toits plats garnis (espagnols) ou de tuiles en pentes (portugais) de meme que les vieilless rues dont l'eau s'égoutte vers le centre (Portugaises) ou sur les cotés (Espagnoles).            

    On nous a recommandé de bons restaurants et nous ne fumes aucunement désapointés.  Autre point, les habitants de cette ville collectionnent les voitures antiques et les laissent sur la rue en exposition.  Elles ne sont pas tellement en bon état mais peut être qu'un jour ça viendra.

    Le coucher de soleil fut magnifique. (aussi beau qu'a Key West)

    VOIR PHOTOS LIENS AMIS(COLONIA)

    http://picasaweb.google.es/carriermarion/COLONIADESACRAMENTOARGENTINE13ET14SEPTEMBRE2009#


    votre commentaire
  •  a l'opposé de Retiro par le train, c'est la fin de la ligne,

    Nous sommes allés voir le marché aux fruits qui n'en portent que le nom.  En effet, ce ne sont que des vendeurs de pacotilles au milieu de quelques boutiques artisanales. J'ai compté seulement 3 magasins de fruits, mais à l époque coloniale, c'était le port d'entre entrée des bateaux des fruits et légumes, aujourd hui il n'y a plus rien de cette époque.

    Par contre il reste beaucoup de CLUB DE RAME qui avait été construits à la grande époque entre 1850 et 1925.  Des maisons prestigieuses et fastueuses au passé glorieux.

    Finalement après une longue marche de l'autre coté de la rivière, on a pu se rendre au musée dans l'ancien JOCKEY CLUB, une autre édifice de prestige de la belle époque,

    Tout le long de la rivière, il y a une magnifique promenade avec des jardins, les familles font des picnics, boivent le Maté et les jeunes ados font du necking et quand je dis necking y font du necking, des tordages de langue il y en a.

    Un étonnement,  il n'y a pas d'eau dans les îles du Delta, alors tout au long de la rembarde ou les bateaux taxis partentt, les gens accrochent leur bouteilles d'eau et les remplisent quand ils retournent dans leur île.

    VOIR PHOTOS LIENS AMIS:(TIGRÉ)

    http://picasaweb.google.es/carriermarion/TIGREARGENTINE12SEPTEMBRE2009?feat=directlink#


    votre commentaire
  • et endroit maintenant très huppé est semblable au port de Montréal, il y a même un vieux sillo à grain en décrépétitude qui ne sert plus à rien. Ce quartier, depuis quelques années est devenu à la mode et très branché.  Ce ne sont que des restaurants et appartements luxueux et édifices a bureau de grand standing.  C'est le boom immobilier de BA, on ne voit que des grues partout.

    Ce port fut dessiné par l'architecte Eduardo Madero, c'est une serie de bassins fermés comme les docklands londoniens, la construction a duré 10 ans, mais une fois terminé vers 1897, le nouveau port se trouva dejà desuet, les bateaux avaient des tonnages et des tirants d eau trop grands.  Alors aujourd'hui c'est une belle marina avec beaucoup de très beaux voiliers.

    VOIR PHOTOS LIENS AMIS;(PUERTO MADERO)

    http://picasaweb.google.es/carriermarion/PUERTOMADEROBUENOSAIRES11SEPTEMBRE2009#


    votre commentaire
  • Ici on s est fait baisé et pas à peu près. Amour Adoré revait de visiter ces deux endroits mythiques,a ne pas oublier que Valporaisa fait parti du patrimoine  culturel de l UNESCO.

    Deux petite villes laides a 125 kilometres de Santiago,

    Viño del Mare, est une ville ou il y a une magnifique plage,mais il semblerait que l eau est tellement froide a cause des courants provenants de l Antartique que personne ne peut s y baigner.le reste nous faisait penser a Old Orchard,avec de petits restaurants minables.

    Valporaisa,                                           une ville sale,on dirait que les maisons n ont pas ete peinturées depuis 100 ans,tout est en decrepetitude,je crois que le fonctionnaire quia nommé cette ville dansle repertoire du patrimone de UNESCO etait tout simplement sur une brosse.

    On a visité selon notre guide ,deux centres artisanaux de la region,tout venait de la Chine,rien de convenable,enfin dans un voyage ce sont des choses qui peivent arrivées.

    VOIR PHOTOS LEINS AMIS;(VALPORAISA, VIÑO DEL MARE)

    http://picasaweb.google.es/carriermarion/VINADELMARVALPARAISO5SEPTEMBRE


    votre commentaire
  • Ville d une propretée exemplaire,la ville de Montreal peut aller se rhabiller,ici les collets bleus ont l air de traviller et de ramasser dans la rue les saletés, les feuilles d arbre ect ect,c est une ville super propre,

    Saviez vous que 40 % de la population du Chili demeure a Santiago,la population totale est de 17 millions, donc environ 6,5 millions demeurent a Santiago.

    35 % de PNB provient des mines de cuivre,le reste provient des exportations de fruit et legume en Amerique du Sud et Nord, du vin et du tourisme.

    Les Chiliens sont les plus grands consommateurs de Coca Cola ,par tete de pipe au monde,ils sont seconds pour le pain et troisieme pour la creme glaçée

    Visite de la ville s imposait etant donné le peu de temps a notre disposition,ce fut interessant sans plus,sauf que comme notre Mont-Royal,il y a une montagne au centre de la ville,Hors,il y a 100 ans ,il n y avait aucun arbre a cet endroit,c etait qu un rocher,maintanant il y a des arbres de tous les pays du monde et c est comme une belle foret.

    Notre guide pour le lunch ,nous a recommandé un resto dans le Marché a fruits,LE GALLION,Attrape touriste de premiere classe,on a mangé du poisson et a 9 heure le soir, on avait tous les deux des rappports et des brulements d estomac, on s est fait baisé,le poissons n etait certainement pas frais.de plus ça couté aussi cher qu à Montreal,(ENDROIT A EVITE

    http://picasaweb.google.es/carriermarion/SANTIAGODECHILE4SEPTEMBRE2009#


    votre commentaire
  • lA TRAVERSÉE prend 7 heures, mais ca vaut le coup, c est grandiose et extraordinaire,le spectacle, les paysages des montagnes et des glaciers sont de toutes beautés.

    Toutefois, passer les douanes entre l Argentine et le Chili mette a l épreuve la patience de n importe quel voyageur, ce n est rien pour le pauvre camionneur qui doit passer les lignes,ca peut prendre une journée,non pas de 12 heures , mais de 24 heures,notre bus a depassé une foule de camion sur deux a trois kilometres completement arretee a la queue leu leu,combien ,on ne peut le dire,mais certainement des centaines,sur une route en serpentin,il ne faut pas avoir peur sur cette et unique route en lacet,c est EPOUVANTABLE les courbes et la pente,il faut savoir conduire pour se hasarder sur cette unique route.

    VOIR PHOTOS

    http://picasaweb.google.es/carriermarion/CORDILIEREDESANDES3SEPTEMBRE2009


    votre commentaire
  • Quelle charmante petite ville,tres propre,ou l on peut circuler sans probleme a n importe quelle heure du soir,il faut dire qu il y a beaucoup de policier qui se promene partout, 

     

    Notre Tour Operator n etait pas a l aeroport malheureusement,il est arrive une demie heure en retard.on a meme du faire changer notre hre de depart demain pour l autobus pour traverser la Cordiliere des Andes,notre bus part a 8 hre et sur sa feuille etait inscrit 10 hre,une chance qu on a verifie,y va falloir parler a notre agence de voyage a BA pour qu il surveille davantage notre etineraire.

    http://picasaweb.google.es/carriermarion/MENDOZA3SEPTEMBRE2009


    votre commentaire
  • Petite ville fondée en 1730, c'est l'une des villes les plus vieilles du pays, (en fait c'est un PUEBLO) beaucoup de charme autour de la PLAZA RUIZ DE ARELLANO ou l'on trouve la plupart des artisans se spécialisant dans les bijoux d orfèverie.  Amour Adoré en a profité pour acheter des bracelets aux filles.

    Par contre on estime que la visite à l'ESTANCIA BAMBA CHICA, fut un fiasco total.  Le repas sauf les entrées EMPENADAS ET CHORIPANS (genre mini hot dog) furent excellents, mais la viande était trop cuite, le dessert excellent.  Toutefois aucune visite de l'estancia, pas un seul Gaucho à l'horizon, rien, pas le moindre petit spectacle (il semblerait que tout se fait le dimanche).

    Par contre Amour Adoré a eu le choc de sa vie au retour en voyant une grosse usine de Johnson et Johnson à Pilar, ça a fait sa journée.

    En ce qui me concerne ce fût très agréable de conduire la Mercédès, mais il n y avait pas de traffic, une chance...En passant,une chance que c'est l hiver, il fait plus de 30 degré depuis que nous sommes revenus a BA, de plus il y a beaucoup d humidité.

    PHOTOS:  

    http://picasaweb.google.es/carriermarion/SANANTONIODEARECOARGENTINE29AOUT2009#


    votre commentaire
  • Disons pour commencer que l'avenue Alvear est notre rue Sherbrooke avec les boutiques des designers européens et argentins et des jolies demeures styles Haussman.  Ce qui est dommage, c'est que plusieurs de ces demeures furent demolies et remplacées par des tours appartements qui sont plus ou moins récentes.  Heureusement, ils doivent avoir une Philis Lambert chez eux, car ils commencent à comprendre la valeur de ce patrimoine et prennent des mesures pour le sauvegarder.

    Ceux qui se demanderont pourquoi la photo de la dame avec tous ces chiens? C?est une des curiosités ici, elle les promenent et c'est un métier ici de promener les bêtes des gens capables de les payer.  On en voit partout.

    Enfin et c'est un must, nous sommes allés au cimetière de RECOLETA, des mausolés plus beaux les uns que les autres et en veux tu en voilà.  C'est incroyable cette richesse pour les morts, ce sont de vraies maisons et de véritables oeuvres d'art.  On en même vue un qui peut contenir plus de 40 tombes.

    Comme à Vienne,  ou j'ai du me farcir la reine SISSI ici,  il a fallu aller voir le mausolé de Eva Perron (Evita) dont j'ai du photographier la plaque commémorative. hihihihi

    Enfin on est monté au 23 ième étage de l'hôtel Pan American pour avoir voir Buenos Aires de cette terrasse et on en a profité pour boire notre verre de champagne traditionnel.

    Anecdotes;

    1. Choisir une pizza a BA peut être compliqué quand tu ne parles pas trop la langue; en effet j'ai pris la pizza 4 saisons, croyant que mon choix était terminé he bien non: car il fallait aussi choisir parmi une quarantaine de possibilités les 4 pointes, elle coutait 10,00 $ canadien avec deux cokes.
    2. Avec la chaise roulante, prendre le train à 19 hre, ce n'était pas une bonne idée, il y a tellement de monde que l'on a du se deplacer une station d'avance avant d'arriver a la notre, les passagers sont tassés comme des sardines, c'est incroyable.
    3. Amour adoré m'informe que l'OSSO BOCCO qu'elle est en train de faire cuire nous a couté 3$canadien et pourrait nourrir facilement 4 personnes.

    VOIR PHOTOS ;

    http://picasaweb.google.es/carriermarion/RECOLETAARGENTINE25AOUT2009


    votre commentaire
  • A tout seigneur tout honneur, grace à notre guide Patrick, nous avons pu faire une ballade de 3 à 4 kilomètres a l'intérieur de la MONTAGNE DES 7 COULEURS, en ce beau dimanche ensoleillé.                

    QUEL SPECTACLE GRANDIOSE, on aurait pu prendre une photo à chaque pas, d'un angle diffèrent tellement la beauté de cette montagne est grande.

    Nous te remercions Patrick pour ce magnifique voyage, grace à toi et avec ta parlure de français, ton amour de ce magnifique coin de pays, tu as su nous montrer avec ton enthousiaste, la beauté de cette région que tu aimes profondément.

    Si vous vous cherchez un excellent guide voici les coordonnés de Patrick

    Gaillard Patrick

    Mar Caspio 1150B

    San Remo,4400 Salta

    (0387)4272051,Cel..(0387156854272)

    tVOIR PHOTOS

    http://picasaweb.google.es/carriermarion/LAMONTAGNEDES7COULEURSARGENTINE23AOUT2009


    votre commentaire
  • Cette vallée fait partie du patrimoine de l'humanité depuis 2003 à cause surtout de la montagne des 7 couleurs, c'est une merveille de la nature, il a fallu se lever à 5h45 pour la voir, toute une ride sur 150 kilometres.

    Cette vallée fut sculptée par l'érosion depuis des milions d'année de la rivière RIO GRANDE, on a pu voir des massifs spectaculaires de la MONTAGNE DES 7 COULEURS de PURMACA, LA PALETTE DES PEINTRES A MALMARA et enfin LA GROTTE DU DIABLE au sud de TRES CRUCES. Ce que nous y avons vu restera dans notre mémoire longtemps.   

    En passant une QUÉBRADA est un passage à travers les montagnes ou il faut absolument qu'il y ait un cours d eau.

    VOIR PHOTOS

    http://picasaweb.google.es/carriermarion/HUMAHUACAARGENTINE22AOUT2009#


    votre commentaire
  • Encore un réveil aux aurores, 6h15, je ne me suis jamais levé si a bonne heure, même au temps ou je travaillais, il faut bien être à la retraite pour se lever si tôt,

    Enfin ça valait la peine, encore des paysages à couper le souffle, on s'est rendu à Cafayate qui est un magnifique village, on voit qu'ici il y a de l'argent grace au vin, il y a beaucoup de producteurs de vin ici, mais ça ne presente que 9 % de toute la production argentine, Mendoza produit le 90 % restant.

    On visite une cave a vin NANNI qui produit un vin biologique, j'achete deux très bonnes bouteilles de Carbernet Sauvigon qui ont coutes coutent 12 dollars canadien total, on n'est pas á la SAQ.

    Encore une fois Amour Adoré encourage l'industrie locale artisanale, ca fait partie des dépenses du  voyage hihihi

    VOIR PHOTOS

    http://picasaweb.google.es/carriermarion/CAFAYATEARGENTINA21AOUT2009#


    votre commentaire
  • Dans un premier temps, ce qui est moins drole, il faut se lever a 6 heure du matin; car il faut partir à 7 hre et quart, pour faire un randonnée de 350 kilometres aller et retour,on doit revenir autour de 17hre.ce qui represente une longue journée.dans un mini bus de 12 passagers,tous espagnols sauf nous et notre guide francophone Patrick qui a une machée de gomme qui lui fait pratiquement une bajoue grosse comme une bonne bouchée de pomme, on réalisera au cours de la journée que ce sont des feuilles de coca qu il machouille;car la-bas, il ne faut pas l oublier c est légal,va t on en essayer? on verra.

    La visite est conforme a notre attente,de magnifique paysage,des montagnes de toutes les couleurs,on termine notre periple dans un tout petit village Cachi, ou amour adoré fait c est premiere amplette, de l artisanat local fait en usine .La pizza achetée ne vaut pas la peine,on aurait du prendre une sandwich jambon fromage grillée,car on c est apperçu qu il en vient deux dans notre assiette, meme situ en commande une seule,c est comme un grill cheese.

    Avant d arriver a Cachi,à 2,000 metres d altitude environ on traverse une foret de cactus,ils en ont repertorié environ 85 milles,il y en a des cactus,certains on plus de 250 ans et atteignent 3 a 4 metres de hauteur, les gens se servent du cactus pour la stucture du plafond de leur maison,c est un bois tres dur mais extremement leger,par dessus ils mettent des tiges de canne a sucre qu ils recouvrent de torchi.

    En revenant a Salta , nous fumes previlégies car on a vu dans le ciel des CONDORS,au moins une quinzaine qu il faut deviner sur les photos et deux GUAMACO dans les montagnes,c est une bete entre le Lama et notre chevreuil.

     http://picasaweb.google.es/carriermarion/CACHIARGENTINA20AOUT2009#


    votre commentaire
  • Le voyage commence mal, l'avion arrive avec 1 hre et 15 ninutes de retard, notre guide a quand même la patience de nous attendre.  Patrick, un français qui a émigré ici il y a 15 ans.  Le premier contact est positif espérons que ça va durer, il a l'air très compétent.

    Un tour de ville, de 2 hres et demie, nous fait voir une municipalité de 600,000 habitants, tranquille ou l'on peut se promener en toute quiétude même le soir.  Un nom a retenir, le général Guemez, le héro de l Argentine qui est né dans cette ville, il a contribué a la formation de ce pays autour de 1812.

    On va souper dans un resto attrape touriste, mais le steak est très bon, on réalise qu'on est placé sur le coté des touristes, car les musiciens ne jouent que de notre coté. Le lemdemain dans un autre resto, recommandé par notre guide, on se ramasse dans un resto de quartier, on realise que les Argentins ont de la difficulté a cuire un bon steak saignant , même Nicole se sent obligé de retourner le sien,sans difficulté d'ailleurs, c'est la seconde fois que cela arrive.  J'ai commandé un demi assortiment de viande de boeuf cuite sur le grill, je reçois sur un grand grill portatif, la moitié du boeuf, c'est incroyable, deux sortes de saucisses, des rognons, le coeur, une testicule, le ris, des cotelettes et j'en passe.

    Elle est jolie cette petite ville avec beaucoup de beaux immeubles style colonial et très peu d'immeubles en hauteur.  Ils sont très fiers d¡être la capitale de la province du Nord Ouest.

    PHOTOS,

    http://picasaweb.google.es/carriermarion/SALTAARGENTINA19Aout2009#

     


    votre commentaire
  • Le tout a commençé avec la galerie GÛEMES ,l une des galeries les plus vieilles de BA avec la Galerie PACIFICO,ç est là qu on retouve en moins vieux qu à Paris des passages couverts et faut bien le dire moins charmants,ce sont des centres d achat,il y en a meme une la Galerie Jardines qui semble se spécialiser dans l électronique.

    L'avenue de Mayo s étend de de la Plaza de Mayo à la plaza Congresso,cette rue est la rue des édifices prestigieux de BA, la plupart ont été construits a partir de 1900 à 1930 par des architectes  français et italiens                    

    Cest sur cette rue que se trouve le fameux café TORTONI ouvert en 1858,on n a pas pu faire autrement que d y arreter et de manger une de ces tartes aux pommes chaudes avec crême glaçée,quel regal.

    Finalement on s est acheté un guide pour les autobus de la ville qui nous reste plus qu'à comprendre.

    VOIR PHOTOS

    http://picasaweb.google.es/carriermarion/AVENUEDEMAYOARGENTINE18AOUT2009


    votre commentaire
  • Une chance qu'on est en hiver, car il fait chaud et l'humidité nous transperce à pousser Amour Adoré je suis en lavette très rapidement, comme on dit ça chasse le vieux. Aujourd'hui c'est samedi,  il y a plus de monde sur la rue, les sacs de briquettes à vendre sont sur les trottoirs, on se préparent pour les BBQ du week end. 

    San Isidro est une petite ville au nord de BA avec un marché d'artisans le samedi et le dimanche, ce qui nous a attiré, rien de spécial en fait, c'est un marché au puce artisanal, rien made in China.

    On s'est promené dans le Westmount de la ville, il y a de superbes maisons (beaucoup de style colonial), mais plus elles sont grosses, moins on peut les voir, tellement les murs de ciment sont hauts, il n y a pas de graffitis non plus, mais à tous les 100 mètres il y a une guérite ou se tiennent  en permanence des gardiens de sécurité.

    Les trottoirs sont la responsabilité des propriétaires de maison et, surtout lorsqu il y a des platanes, les racines brisent tout.  Il est très difficile d'y déambuler avec la chaise roulante.

    On a mangé dans un Parilla ou l'on sert de la viande grillée.  Petit problème, on a demandé un BIFE DE CHERIZO (un des meilleurs steaks) très saignant (un poco hecha), j'ai reçu un steak archi cuit.  Je l'ai retourné sans aucun problème.  Maintenant pour l'avoir saignant , j'ai appris qu'il est préférable de dire; CRUDO.

    Finalement pour combattre la chaleur on a pris une crème glacé chez Freddo, endroit mytique pour cela.

    Je me suis Cris....é dans la piscine même si j'avais gagné ma partie de cribbage.  Ce soir, on suit le tennis.   Nous serions mal venu de penser que De Poltro l'argentin pourrait perdre contre Roddick


    votre commentaire
  • Le quartier de La Boca (la bouche) s'appelle ainsi car il est situé à l'embouchure de la rivière RIACHUELO qui inonda régulierement le quartier dans le passé, c'est pourquoi il y a des trottoirs surélevés ce qui ne facilite pas les déplacements en chaise roulante.

    Le quartier fut fondé par des Italiens de Gênes au début du XIX siecle et declarera brièvement son indépendance en 1882.  Le président Roca envoya l'armée qui tua dans l'oeuf cette fierté d indépendance, pas sûr que Harper enverrait l'armée au Québec...

    C'est aujourd'hui surtout un quartier d'artistes et de dockers, mais très pauvre et non recommandable le soir pour deux petits vieux comme nous.  Le jour c'est un petit Monmartre, sans le Sacré Coeur.  Il y deux rues, surtout la CAMINITO qui est representée sur toute les cartes postales.        

    Apres quelques difficultés, on a trouvé le resto EL OBRÉRO (L'OUVRIER) dans un coin mal famé de la Boca, ça ne paie pas de mine de l'extérieur, mais une fois rentré le resto était plein de clients.  Ce fut délicieux.  Ca nous a rappelé le restaurant Chartier à Paris.

    Amour adoré a mangé un filet mignon qui aurait pu en nourrir deux quant à moi j'ai mangé un CORBEAU DE MER, qui faisait 40 centimètres de long et pesait environ 750 grammes.  Il y en avait encore pour deux.  Avec vin, ça nous a couté 25,00 dollars canadien, je n'ose pas penser comment ça nous aurait couté chez Ferreira ou á la Queue de Cheval.  Certainement deux bras.

    VOIR PHOTOS

    http://picasaweb.google.es/carriermarion/BOCA#


    votre commentaire
  • Quel plaisir d'écrire quelques lignes quand nous revenons de voir un phénomène naturel si grandiose.  Les chutes de IGUAZU                            sont tellement impressionantes que celles de Niagara font pic pic, de plus nous sommes en pleine forêt tropicale dans un parc protégé, ce qui élimine la panoplie des vendeurs de camelotes,

    C'est impossible a décrire, il faut venir les voir.

    Malgré tout on a fait les vrais touristes et on s'est fait avoir.  A l'arrivée, on a acheté un excursion sur la rivière pensant voir les chutes, mais il n'en était rien, on a du rester sur le bateau a contempler les rives du Brésil et de l'Uruguay et entendre les indiens d'un orphelinat ??? nous chanter une complainte, du moins je le suppose sur leur malheur.  Il y avait quand même deux bons joueurs de guitare qui nous ont fait danser sur de la musique espagnole, finalement ce n'était pas si pire.

    Dimanche, ce fût le clou de notre voyage, visiter les fameuses chutes et là quel régal pour nos yeux, Amour Adoré avec son courage habituel a déambulé a travers les sentiers et escaliers du site, elle a soulevé l'admiration des autres voyageurs avec nous et le fait qu'on essaie de parler leur langue nous rend encore sympatiques et on en profite un tout ptit peu, hihihhi...

    Nous avons aussi pris une excursion en bateau pour voir les chutes de plus près. Nous avons pris LA GRAND AVENTURA qui nous amène près des chutes et en dessous des chutes. On est sorti de là tellement mouillé (même nos petites culottes et le soutien gorge de Nicole)  que je suis allé souper avec mes culottes de pyjama,  eh oui, je n'avais plus rien de sec, quele avanture.

    Aujourd'hui à l'aéroport il y a eu une alerte, un idiot avait laissé un sac dans les toilettes, on a du se deplacer du premier au second étage a la demande des policiers et comme je devais aller faire pipi et que c'etait urgent, j'ai enjambé les cordes jaunes de la police, c'était cela ou un beau pipi sur le terrain des vaches, il y avait une seule toilette pour tout l'aéroport de Iguazu qui est très petit.

    En passant, pour la premiere fois nous fûmes des vrais touristes.  On a acheé une photo de nous deux, les chutes en arrière de nous et même un DVD pour montrer notre exploit dans le bateau, on espère qu il sera bon parce qu il a couté pas mal cher,hihihihi   Malgré tout ca, on est revenue à la maison hyper heureux de notre voyage.

    VOIR PHOTOS

    http://picasaweb.google.es/carriermarion/IGUAZU#


    votre commentaire
  • Première balade dans le train de banlieue.  Notre quartier LA LUCILA se trouve à 30 minutes environ du centre ville.

    Dans un premier temps disons que les trains ne sont pas des cadillacs et que la voie ferrée est plutôt brasse camarade.  Nous avons eu l¨impression que les gens ne payaient pas leurs billets de transport, mais à un coût de .40 sous environ, pour ne pas avoir de problémes,  on les a pris. On a eu droit au cours de ces 30 minutes,à deux chanteurs populaires avec accompagnement de guitare, un vendeur de crayon, un vendeur de bas et finalement un vendeur d´allume feu au propane et ce qui nous a les plus surpris ce qu'ils ont vendu certains de leurs articles.  Mais en aucun temps nous ne nous sommes sentis en danger. Pourtant tous les argentins á qui nous parlons et ILS SONT TRÈS GENTILS nous disent de faire très attention.   Bref on fait attention, comme d'habitude mais finalement, c'est comme partout dans le monde, faut pas se lancer dans la gueule du loup. 

    Comme nous faisons dans toutes les villes visitées, on a fait un tour d'autobus à ciel ouvert avec écouteur en français. BA est une magnifique ville qui a eu un grand développement vers le commencement du 20 ième siècle avec des batisses de style Hussmann, ces beaux immeubles furent construits pour des argentins très riches de cet époque, maintenant la plupart sont devenus des ambassades.  Beaucoup d'immeubles cependant auraient besoin d'être ravalés.   En passant pour Nicole le tour fut gratuit et moi, pour deux jours consécutifs ça coute 10,00$ seulement pour une tournée qui dure pratiquement 3 heures.  Demain nous commencerons a visiter à pied (avec la chaise roulante) certains quartiers que nous avons aimé.

    VOIR PHOTOS;

    http://picasaweb.google.es/carriermarion/BUENOSAIRESARGENTINA5AOUT2009#

     


    votre commentaire